print
 

Parcours d’Education aux Regards

Le dispositif a pour spécificité d’interpeller la diversité des cultures numériques contemporaines et de provoquer la rencontre avec des champs artistiques variés.

Les parcours ont vocation à interroger toutes les formes d’images, hors cinémas, sous l’angle exigeant de la création. Il s’agit d’offrir aux collégiens les moyens de s’approprier les images pour mieux les appréhender, de questionner la forme du langage « non verbale » qu’elles proposent et la notion d’intentionnalité qu’elles supposent.

 Camille Entratice et Amélie Lucas-Gary - Photographie

La structure culturelle partenaire : Maison du Geste et de l’Image
L’établissement : Collège Dora Maar à Saint-Denis

Le projet :

Camille Entratice et Amélie Lucas-Gary sont deux photographes. Elles proposent dans ce projet intitulé « Le Dédale des images », une création pluridisciplinaire, articulant la photographie et le texte. Ce projet s’appuie sur le mythe du labyrinthe. Pour ces deux artistes, cette légende renvoie à la profusion d’images quotidiennes qui nous arrivent sans distinction.

Les photographes inviteront les élèves à observer et à acquérir un regard réflexif et critique sur la photographie et à travers la sélection d’images. Les collégiens manipuleront et transformeront des photographies en expérimentant différentes techniques. Puis les élèves réaliseront une œuvre collective qui prendra la forme d’une installation ludique et d’un petit film.

 [Romain Leblanc - Photographie

La structure culturelle partenaire : Le Centquatre
L’établissement : Collège Marcelin Berthelot à Montreuil

Le projet :

Romain Leblanc est photographe. Il publie ses photographies dans la presse nationale française (Psychologies magazine, Néon, La Vie, Philosophie magazine…) et expose régulièrement en France et à l’étranger.

En 2016, sa série intitulée « Ma vie est plus belle que la vôtre » a été exposée au Centquatre dans le cadre du festival Circulations (festival de la jeune photographie européenne). Romain Leblanc y utilise le selfie comme moyen d’expression et tourne cette pratique en dérision pour provoquer la réflexion du public sur les pratiques actuelles liées aux réseaux sociaux.

Dans le cadre de ce parcours, il va proposer à une classe de 3ème de travailler à partir d’une fiction (conte, fable ou tragédie) et d’en réaliser une adaptation visuelle par le biais du selfie. Ensuite, le projet pourra être diffusé sur Facebook via un compte créé à cette occasion par la classe.

 Marc Blanchard - Vidéo-Mapping

La structure culturelle partenaire : Cinémas 93
L’établissement : Collège Pablo Neruda à Aulnay-sous-Bois

Le projet :

Marc Blanchard est graphiste, illustrateur et plasticien. Il est spécialisé dans la technique du vidéo-mapping qui permet de projeter de la lumière ou des vidéos sur des volumes.
Faisant appel aux nouvelles technologies, Cinémas 93 propose de travailler dans le cadre de ce parcours autour du concept d’utopie par le biais des « nouvelles écritures ».

Pour mener ce projet à bien, il s’agira de combiner des techniques traditionnelles et numériques afin de mêler la pratique des arts plastiques (avec une dimension de créativité et de travail manuel, comme le dessin) avec la maîtrise d’outils tels que l’animation image par image, le vidéo-mapping, la création de support de projection et le design sonore.

Un logiciel de Musique Assistée par Ordinateur permettra également de créer, enregistrer, synchroniser et mixer tout type de matières sonores, notamment des sons enregistrés par les élèves. L’objet final de ce projet prendra la forme d’une installation ou performance visuelle et sonore présentée en fin d’année au collège ou dans un lieu partenaire.

 Armando Balice - Musique et Scénographie

La structure culturelle partenaire : La Muse en circuit
L’établissement : Victor Hugo de Noisy-le-Grand

Le projet :

La Muse en Circuit est un centre national de création musicale qui cherche à décloisonner le champ de l’art sonore (musiques nouvelles, instrumentales ou électroniques) et explorer également d’autres territoires artistiques, tels que la littérature, le théâtre, la danse, la vidéo ou les arts plastiques.

Pour ce projet, sera abordée avec une classe de 4ème la dimension visuelle du musical. En plus du travail de création électro-acoustique effectuée avec le compositeur Armando Balice, les élèves seront amenés à réfléchir sur la disposition scénique des interprètes, le travail de la lumière, la relation au publique et la mise en valeur visuelle des éléments sonores.

Un travail autour de prises de vue et de création de textures graphiques et géométriques sera également effectué. Ce parcours se clôturera par la création d’une installation collective au sein du collège, jouant du dialogue entre diffusion sonore et vidéo et s’appuyant sur des techniques d’interaction en temps réel.

 Bertrand Sandrez - Graphisme

La structure culturelle partenaire : F93
L’établissement : Collège Lenain de Tillemont à Montreuil

Le projet :

Bertrand Sandrez, graphiste Multimédia, diplômé des Beaux Arts et chercheur à l’Emeri, proposera aux élèves un projet autour de la notion de portrait « multi-facettes ».

Les élèves auront à construire un dispositif de capture. Celui-ci comportera plusieurs tablettes numériques ou webcams disposés en arc de cercle sur une structure fixe.

Il permettra de prendre des photos d’une personne sous plusieurs angles et en une seule fois. Ces prises de vues seront instantanément lisibles sur smartphone ou tablette et auront la particularité de donner l’impression que l’utilisateur peut tourner autour du sujet à partir un axe vertical. Puis les élèves auront à opérer un travail de création en faisant dialoguer les images obtenues grâce aux dispositif de capture et les matériaux de l’enquête.

Ce travail sur les mots et les images, graphique et multimédia, devra s’intégrer dans une installation où il sera tout autant question d’une carte, d’un jeu, d’un récit voire d’un film.

 Flavie Pinatel - Vidéo

La structure culturelle partenaire : Le Bal
L’établissement : Collège Langevin Wallon de Rosny-sous-bois

Le projet :

Flavie Pinatel, réalisatrice, vidéaste, enseigne les Arts Plastiques à l’École Nationale d’Architecture de la Villette. Le projet de création collective est la réalisation d’un film. À partir de l’observation du territoire à proximité du collège, de l’analyse préalable par l’image des contraintes du territoire (mobilier urbain, espaces de circulation) les adolescents déterminent un répertoire d’interventions (déposer un objet, réparer un élément, recouvrir, cacher) et d’actions physiques (saut, contorsions) qu’ils jouent face à la caméra.

Pour ce faire, Le Bal propose un outil de travail numérique commun à l’équipe enseignante, aux élèves et à l’artiste invitée pour bâtir et mettre en œuvre le projet et expérimenter de nouvelles formes pédagogiques. Ersilia est une plateforme numérique d’éducation à l’image comprenant des ressources transversales, visuelles et textuelles autour de la thématique : « Image et territoire ».

 Alice Diop et Benoît Peyrucq - Cinéma et Dessin presse

La structure culturelle partenaire : Établissement Public Medicis Clichy-Montfermeil
L’établissement : Collège Pablo Picasso de Montfermeil

Le projet :

La réalisatrice/documentariste Alice Diop est la première artiste « résidente » invitée par le projet Médicis-Clichy-Montfermeil à venir travailler sur (et avec) le territoire. Elle entamera une résidence d’écriture et de réalisation, à partir d’octobre 2016, sur le projet d’un long métrage tiré de l’ouvrage Les Passagers du Roissy-Express de François Maspero et Anaïk Frantz (1990). Pour le travail de repérage qu’elle a entamé pour ce projet, elle s’est attaché la collaboration du dessinateur de presse et peintre Benoît Peyrucq.

Ensemble, les artistes souhaitent proposer aux élèves de déplacer leur regard sur leur territoire en réalisant une enquête sur celui-ci, à questionner ce qui y fait mémoire et ce qui y fait paysage. Les collégiens seront invités à arpenter les différents quartiers de Clichy-sous-Bois et Montfermeil, à les décrire et les dessiner, comme s’ils préparaient un tournage. Ce projet d’éducation à l’image vise à travailler le regard – préalable à la réalisation.

Les différentes productions des élèves feront l’objet d’un « carnet de ville » se déclinant aux formats physique et numérique, que pourra présenter la plate-forme numérique du projet Médicis Clichy Montfermeil.

 Billy et le collectif l’atelier Youpi - Cinéma

La structure culturelle partenaire : Les Cinémas Indépendants Parisiens
L’établissement : Collège Jean-Pierre Timbaud de Bobigny

Le projet :

Les Cinémas Indépendants Parisiens proposent de travailler autour de la création artistique d’affiches de cinéma et en faisant appel à différentes connaissances et pratiques : le graphisme, la sérigraphie, le numérique, le cinéma (réalisateur, distributeur, exploitant de cinéma, attaché de presse) en tant qu’art et industrie.

Le projet a pour objectif l’expérimentation de différentes techniques de création d’une affiche et l’analyse de son statut entre création artistique et objet de marketing en référence à l’histoire du cinéma et de l’affiche et à la pratique de la création d’affiches de cinéma. 

La découverte de lieux d’affichages (web, rue, salles de cinéma, revues, salles d’expositions) permettra de réfléchir à l’exposition des affiches et à leur utilisation ainsi que, de manière plus large, en général au statut et à la présence des images dans notre monde et celui des élèves (y compris les images publicitaires).

 Laetitia Tura - Cinéma

La structure culturelle partenaire : L’association Périphérie
L’établissement : Collège Jean Vilar de La Courneuve

Le projet :

Laetitia Tura tura travaille actuellement sur un projet au long cours, « il me laissent l’exil », en lien avec le Musée de l’histoire et de l’immigration, qu’elle a souhaité prolonger dans ce parcours.

Le travail proposé s’appuiera d’abord sur un travail photographique et sur le récit. Sur le principe de la création partagée, à la rencontre de l’imaginaire des participants et de l’artiste, chaque participant réalisera au moins une affiche. Celle-ci se composera de la photographie d’un objet, celle d’un portrait, et d’un récit. 
Ensuite, seront réalisés des portraits filmés avec de courtes vidéos de leurs récits. En filigrane, figure l’idée que l’image peut être le lieu d’un apaisement, qui fait exister un soi, et un collectif. Au delà d’une action pédagogique, il s’agit bien de mettre les jeunes en situation dans un processus de création.

 Patrick Bernier et Olive Martin - Arts visuel

La structure culturelle partenaire : Les Laboratoires d’Aubervilliers
L’établissement : Collège Jean Moulin d’Aubervilliers

Le projet :

Dans le cadre de la reconstruction du collège Jean Moulin a été réalisée, au titre du 1% artistique, une œuvre dénommée « Wampicon » en référence aux wampums, ces ceintures tissées de perles qui, chez les Amérindiens, avaient valeur de contrat écrit. Du fait de la présence française aux Amériques, au 18 et 19 ème siècle, des exemplaires de ces objets sont conservés au musée du quai Branly.

Afin de favoriser l’appropriation de l’œuvre créée, et d’en prolonger le sens, Patrick Bernier et Olive Martin ont proposé d’engager le travail avec une classe d’élèves NSA (non scolarisés antérieurement) en sollicitant toutes les formes d’expression que recouvrent les wampums, de leur dimension plastique à leur rôle diplomatique, en cherchant leur trace jusqu’aux archives de la Courneuve.

 Arnaud Dezoteux - Arts visuels

La structure culturelle partenaire : L’Orange Rouge
L’établissement : L’IME « le tremplin » de Bobigny

Le projet :

Fort de la qualité du travail accompli dans les classes Ulis de différents collèges séquano-dyonisiens, il a été proposé à l’association l’Orange Rouge d’expérimenter un parcours d’éducation à l’image avec des adolescents accueillis en institut médico-éducatif ; ceci pour investir la dimension « hors cadre scolaire » du parcours d’éducation artistique et culturelle (PEAC).

Compte tenu des handicaps dont souffrent ces adolescents, le travail d’Arno Dezoteux prendra la forme d’un « work in progress » s’inspirant de ses travaux précédents où se mêlent recherche vidéographique et objets de la culture populaire. Il s’agira de solliciter leur imagination et leur sensibilité en s’adaptant à leurs rythmes et à leurs réactions, pour réaliser de courts films.

 Joséphine Dérobe - Vidéo 3D

La structure culturelle partenaire : Centre des Arts Numériques d’Enghien-les-Bains
L’établissement : Collège Lucie Aubrac à Villetaneuse

Le projet :

Joséphine Dérobe est réalisatrice, scénariste et stéréographe. Elle souhaiterait partager sa réflexion autour de son projet artistique PORTRAIT (E)MOUVANT. Il s’agit d’une installation audiovisuelle immersive, en relief stéréoscopique.

Elle proposera aux élèves de créer leur autoportrait en 3D par une mise en scène de leurs corps et de leurs expressions intégrant une bande sonore. Ils seront aussi sensibilisés aux techniques de la 3D, afin de réaliser une œuvre vidéo en relief. Les travaux pourront être présentés sur scène au Centre des Arts d’Enghien-les-Bains.

En plus de découvrir les travaux de Joséphine Dérobe et différentes œuvres 3D, les collégiens bénéficieront de sorties afin d’alimenter leur réflexion. Le Centre des Arts d’Enghien- les-Bains leur proposera des spectacles de danse et de magie nouvelle


PDF - 2.2 Mo
Brochure programme 2016/2017
PDF - 23.7 ko
Cahier des charges "Parcours d’Education aux Regards"
À LIRE AUSSI

La Seine-Saint-Denis veut les Jeux !

Tous les articles en lien avec la candidature de Paris et la Seine-Saint-Denis pour l’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de 2024.


Sport et loisirs pour tous

Le Conseil général de la Seine-Saint-Denis met en œuvre une politique publique innovante en faveur du sport et des loisirs, qu’il considère comme une source essentielle d’épanouissement personnel et d’enrichissement collectif.


Une politique sportive et de loisirs ambitieuse

Depuis près de trente ans, le Département accompagne les évolutions du mouvement sportif et celles des acteurs de l’éducation populaire et des loisirs, dans un échange permanent et fécond.


Le SCOTES pour des aménagements sportifs durables

Parce que les pratiques sportives ont évolué, le Département met en place un Schéma de Cohérence Territoriale des Équipements Sportifs (SCOTES) pour rétablir l’égalité des territoires.


Charte éthique du sport

Elle reprend les grands principes de lutte contre le dopage, les tricheries, les discriminations et les violences.

0 | 5 | 10

Dans  Éducation artistique et culturelle

Collège au cinéma

Collège au cinéma est une action pédagogique, artistique et culturelle qui permet un apprentissage du regard et une ouverture sur le monde, en proposant des projections en salle de cinéma.


In Situ, artistes en résidence dans les collèges

Onze nouveaux artistes en résidence dans les établissements scolaires du département.


1% artistique dans les collèges

Le Département rend l’art accessible à tous grâce au 1% artistique dans les collèges.


La Culture et l’Art au Collège

Ce plan répond à une préoccupation forte du Département en matière d’éducation artistique et culturelle.


Enseignements et pratiques artistiques en amateur

Le Département encourage le développement des pratiques artistiques en amateur et leur rencontre avec la création contemporaine